Commandes gratuites de la plaquette « Le ciel étoilé, un espace en voie de disparition ! »

2 617
plaquettes ont été commandées gratuitement

En participant à cette mobilisation en ligne, vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque courriel envoyé ou sur simple demande.

Mobilisons-nous maintenant pour la préservation du ciel étoilé !

L’excès de lumière artificielle détruit nos écosystèmes, notre ciel, et impacte considérablement notre santé, tout en gaspillant de l’énergie.

Depuis les années 90, en France, le nombre de points lumineux dans l’éclairage public a connu une croissance vertigineuse de 90%. Chaque année, la pollution lumineuse augmente de 3% en France. Tant et si bien qu’aujourd’hui, à peine 2% du territoire français est exempt de pollution lumineuse.

Tout comme la destruction des milieux et l’épandage des pesticides, la pollution lumineuse a un impact très concret sur le monde vivant. Plus de 60% des invertébrés et 30% des vertébrés sont nocturnes, exclusivement ou partiellement. Détruire leur habitat naturel, c’est perturber un gigantesque pan de nos écosystèmes. La pollution lumineuse modifie ainsi le cycle biologique, les interactions et le comportement des espèces (déplacement, prédation, pollinisation, recherche de nourriture).

À cause de la pollution lumineuse, c’est aussi l’Humanité toute entière qui se retrouve privée d’une partie de son patrimoine naturel et culturel : plus de 80% de la population mondiale vit sous un ciel pollué par la lumière, et près de 99% de la population européenne. Un tiers de la population mondiale ne voit plus la Voie Lactée. Le ciel étoilé est progressivement un espace en voie de disparition. Le siècle des Lumières est en passe d’éteindre la nuit !

L’éclairage public mais aussi les publicités et enseignes lumineuses sont sous les feux des projecteurs. Malgré une réglementation supposée réduire ce feu d’artifice commercial permanent, le manque de moyen alloué au respect de la loi demeure criant.

Et ce n’est pas tout : un quarteron de milliardaires de la Silicon Valley s’est aussi mis en tête de déployer des constellations de dizaines de milliers de satellites dont les zébrures lumineuses vont conduire à l’impossibilité d’admirer notre ciel étiolé.

Alors même que la privatisation de l’espace par des acteurs du Farweb s’accélère et gêne considérablement le travail des astronomes, il est temps d’obtenir le classement du ciel étoilé au patrimoine mondial de l’Humanité et que sa protection ne demeure pas confinée à de vaines paroles. La pollution lumineuse doit faire l’objet de mesures fortes au niveau local, national, européen et international.

Lire la plaquette « Le ciel étoilé, un espace en voie de disparition »